Mais ils parlent pour quoi, pour qui ?

Mais c’est quoi ce truc?

Ces mecs, parce que pour le coup, ce ne sont que des mecs, qui se causent…
Il y a toujours un côté basse-cour, où chaque coq fait son numéro …
Les mecs te causent de communisme, de parcours perso, avec un ton salonnard, dans la façon de se tenir déjà physiquement… ils ont le micro à la main, mais ça pourrait-être une flûte de champagne, il tiendraient ça pareil…
On sent des mecs qui viennent avec des traces de cambouis sur les mains… il y en a au moins un qui a dû réparer sa caisse , avant de venir, avec les moyens du bord, il a changé les injecteurs à l’arrache, et sent encore le gas-oil… un autre à bricolé une gazinière qu’il a trouvé sur le Bon Coin, mais elle était au gaz butane… s’est fait chier toute la journée pour trouver des gicleurs gaz de ville… Un autre vient juste de sortir des urgences , il s’était planté un tournevis dans la main en serrant un collier serflex, le tournevis a rippé et paf, les urgences …
Lui ,sort juste de l’usine où il bosse de nuit en équipe, il a eu le temps de virer le bleu de travail, mais les ongles…

Nan, je déconne, ce sont surtout des intellos aux mains blanches, il y en a un qui porte la capuche pour faire un peu loubard, mais quand il l’ouvre, ça sonne faux…

Et tout ce beau monde, bien propre sur eux, faisant concours d’éloquence, vont parler de moi…!
Ben oui tout ce beau monde, à part une ou deux exceptions vont parler Marx, Communisme…
Et ce Marx, il cherchait quoi ?, l’émancipation des travailleurs, des prolétaires… ?
Les mecs qui sont là ne parlent pas pour ces derniers, pas pour moi..
Non, la particularité c’est qu’ils se parlent entre eux…
Ils parlent de moi, sans moi, parce qu’en les écoutant, je sais que je n’y ai pas ma place, je n’en suis pas… Quand à 17 ans tu bosses en usine… que la plupart du temps tu as gagné ta vie avec tes mains..
Ils parlent de l’exploitation, de la domination, etc. et moi, en les écoutant je me sens dominé, voir exploité… Un peu comme si ils exploitaient mon vécu, et ça en mon absence…
Ils se veulent dans un cadre « qui ne soit pas étroitement académique » étroitement peut-être pas, mais largement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *