Mort du collectif ?

Je l’ai rêvé , Il fut un temps où on disait « nous… »  On rêvait d’un « Nous » qui ,bien émancipé, presque huilé, nous mènerait à notre émancipation directement… enfin presque…

L’intelligence collective à la longue nous placerait, ensemble, au même niveau, et cela en respectant le « je » de chacun–e… Sans que jamais un « Je » ne prenne le pouvoir sur « Nous »…

Le renouveau d’une éducation populaire politique ces dernières années, laissait entrevoir la généralisation d’outils de démocratie interne externe , que sais-je encore…

Fini les prises de pouvoir dans les groupes, des outils seraient là pour couper court à ceux ou celles qui s’auto désignent pour parler au nom des autres…

Ces dernière années étaient aussi apparu un moment important.  Des personnes racisées, discriminées portaient leurs propres revendications sans passer par des structures externes…

Plusieurs indices du même  genre apparaissaient, laissant entrevoir un vent d’émancipation, chargé d’espérance… Ca soufflait pas trop fort, fallait être dans ce vent là pour le sentir… mais l’espoir…

Et Mélenchon est arrivé…

Au départ il part tout seul, je me dis qu’il va se casser le nez, qu’aujourd’hui, seul le collectif, le vrai, l’authentique peut gagner… Puis chemin faisant il fait la boule de neige, et autour de moi les gens se décident à voter pour lui… Avec comme raison principale, qu’il est susceptible de gagner et donc de nous éviter la cata du second tour etc… Et vas-y que je te joue au tiercé, au quarté, aux pronostics hippiques en tout genre….

 

Et le mec qui parle pendant 2 plombes en disant « Je » toutes les dix secondes… et les dizaines de milliers de gens qui applaudissent tout et n’importe quoi… Ca me fait peur, mais peur à un point…

Les communistes avaient dû faire le deuil du stalinisme et ça a été douloureux…

Je vais devoir faire le deuil du « Collectif »… Je ne réponds de rien…

Et puis le dernier des mohicans est apparu sur un plateau de télé en t’shirt devant tous les autres cravatés, ne voulant pas être sur la photo de famille, se retournant régulièrement pour échanger avec ces amis derrière lui… la jouant collectif… dynamitant d’une certaine façon le dispositif pourri jusqu’à l’os:

http://bit.ly/2psu9ds

J’ai ressenti un plaisir énorme, comme une bouffée d’air, une vengeance aussi… Bien sûr c’est le NPA avec ses relents trostkard diront certains…

Mais simplement pour cette façon d’ouvrir la fenêtre dans cette pièce où ça pue, je voterais pour lui… et puis c’est tout !!!

Vous , vous faites comme vous voulez… Vous êtes assez grand-e-s, hein ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *