De la violence dans le milieu associatif

On voudrait nous faire croire qu’il y a des alternatives aux entreprises capitalistes etc…

Qu’il y a plein de gens qui font des choses, que c’est un vrai espoir etc etc…

Il se fait qu’à peu près à chaque fois que j’ai tenté d’en savoir plus sur telle ou telle expérience exemplaire, j’y ai vu des choses pas jolies jolies…

La config habituelle:

Une asso se crée pour permettre à quelque personnes de monter un projet, et par la suite d’en vivre plus ou moins…

Au début tout va bien , il y a un conseil d’administration qui cautionne les membres actifs. Ce sont eux/elles qui pilotent, et le C.A qui couvre, cautionne, sert de prête-nom…

Puis après un certain temps l’asso peut arriver à prendre une certaine dimension, devient un enjeu à différents niveaux…

Arrive un moment où il faut muscler un peu le CA… Et c’est à ce moment là qu’arrive un certains nombre de personnes pas forcément militant-e-s mais qui ont une certaine expérience de.. l’entreprise en fait… Et c’est rassurant “l’entreprise” non?

Les membres du CA vont alors dévelloper des fantasmes de management et expérimenter tous ce qu’ils ont subit, ou voulu faire dans leur vie professionnelles passées ou actuelle…

Et là bonjour le délire managérial, avec son autoritarisme, pour pas dire son totalitarisme..

Déboule, les fiches de postes, les entretiens individuels, les évaluations… Qui peuvent déboucher sur du harcèlement, voir des licenciements…

Bref l’asso est devenue une entreprise… avec toute la soufrance au travail qui la caractérise..

Il reste que la vitrine reste associative, alternative, avec un fonctionnement collectif affirmé, mais dans les fait il n’en est rien… le pouvoir est entre les mains d’une ou deux personnes… et tout va bien… L’illusion est parfaite, on pourra faire même des documentaires qui montreront ces assos comme des alternatives à l’exploitation capitalistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *