Nuit Debout Toulouse 4

Des notes ou un mail sur une liste, je sais plus…

Ne pas intervenir dans le champ politique

Je vois des organisations se mettre en place au niveau parisien, je vois des tentatives au niveau toulousain, et j’ai l’impression qu’on débouche sur de véritables usines à gaz, avec, au centre du dispositif l’AG souveraine… et qui ont à traiter 2000 questions différentes.

Ici il y en a déjà une cinquantaine http://questions.nuitdebout.fr/69mars

A Toulouse concernant les outis numériques ça donne ça

https://framindmap.org/c/maps/177631/public

Cette volonté hégémonique de l’AG, semble découler d’une forme de centralisme inconscient..

Il faudrait accepter que de toutes les façons, on ne sera que dans une démocratie approximative, et qu’il faut se bricoler des solutions pour qu’elles soient le moins mauvaises possibles, tout en restant très simples…

Ça passe par l’allégement de ce que veut-être nuit debout…

J’ai bricolé une idée que j’essaye de continuer à développer…

Nuit Debout n’a pas pour finalité d’intervenir en son nom sur le terrain politique, mais de permettre à ses membres de le faire en leur nom propre.

Je vous fait le détail ?

Nuit Debout n’a pas pour finalité d’intervenir en son nom sur le terrain politique:

Ça ne veut pas devenir, ni un parti, ni une force d’intervention, il n’a pas à intervenir dans le champ politique, hormis quand il est porté atteinte à sa propre existence. (interdictions de toutes sortes, campagne de presse outrageuse etc..)

“permettre à ses membres de le faire en leur nom propre.”

l’idée est qu’en facilitant les rencontres, les échanges d’information, l’auto-formation, de ses membres ceux/celles-là se groupent par affinité, orientation de tous ordres se constituent en groupes autonomes qui décident de ce qu’ils/elles veulent faire, organiser sous une forme d’autogestion complète. Il n’y aura pas dans ce cas à passer par l’AG pour demander l’autorisation d’acheter du papier de toilette….

Cela veut dire que le boulot essentiel , central, principal de nuit debout n’est d’aller au front…

le travail et d’assurer en premier lieu la circulation d’une parole libre.

Il ne faut jamais oublier que c’est ce qui a fait le succès de ND. Ca doit rester fondamentalement un lieu d’écoute, et d’expression régulée par les techniques que l’on connait maintenant, mais qui me semblent avoir tendance à être délaissées…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *