Nuit Debout Toulouse 6

Note perso

J’ai le sentiment, que ça y est, ça s’effondre , ce que je vois c’est que partout ça se tasse, il y a de moins en moins de monde aux AG, il peut y avoir ponctuellement des remontées, mais globalement ça se calme sérieux.

Ce qui est fascinant  c’est le fait de nier la réalité…

C’est un aspect que j’ai toujours observé… il y a un démarrage un peu lent , puis ça monte en puissance, on arrive à l’apogée.. Les médias prennent le relais… et en se faisant echo de ce qui se passe amplifient l’impression qu’une dynamique… C’est un peu comme du dopage…

 

Après on gére l’image qui va se vider doucement. Mais on va continuer comme des somnambules à faire comme si ça continuait..

La chance pour entretenir le fantasme d’un mouvement qui monte c’est de se lancer dans des actions tout azimuts et qui va provoquer de la répression… Donc ça va faire une diversion, au lieu de travailler sur la mise en place du dispositif , de s’enraciner avec ce que ça demande comme réglage complexe…

On va donc réagir aux répressions, par de nouvelles actions, qui vont déclencher de nouvelles répressions, etc etc..

pendant ce temps là toute l’énergie sera canalisée sur ces agitations ce qui évite de se poser les questions de fond, pourquoi il y a de moins en moins de gens, pourquoi la démocratie se dégrade, comment on gère l’avenir du mouvement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *