Des manifs, des meetings, et puis quoi?

Je me pose beaucoup de questions sur les anciennes formes de militantisme..

La question du sens:

Se rassemblent des gens pour faire un meeting ou une manif…

Pour les manifs on marchera en criant des slogans, pour les meetings on s’assiéra pour écouter des gens à la tribune..

Puis on repartira chacun-e comme il /elle était venu-e.

Parfois ce sont des centaines voire des milliers de gens… Combien vont se rencontrer, échanger, discuter, réfléchir ensemble, et repartir en s’étant enrichi les un-e des autres, en ayant initié de nouvelles relations ?

Que serait une manifestation( ou un meeting) de 1000 personnes où les gens se retrouvent sur la place publique pour débattre, échanger, apprendre, faire connaissance ?

Dans la mesure où l’on espère toujours grossir les rangs, est-ce que ce genre de « rencontres » ne donnerait pas aux participant-e-s une envie de revenir pour échanger, faire encore de nouvelles connaissances, etc…

On laisse aujourd’hui cet espace aux officines bien pourries, Facebook , lignes ouvertes, etc…

Imaginez 1000 personnes qui réfléchissent en public, et 1000 personnes qui marchent… Qu’est ce qui est le plus impressionnant, qui peut même interpeler le système…? Je me demande… Où se retrouve une invitation aux passant-e-s à venir grossir le nombre de participant-e-s

Après j’aimerais qu’à chaque action engagée on s’interroge très concrètement sur le but à atteindre, et la raison de le faire. Et qu’ensuite, l’action terminée, on se livre à une évaluation des résultats obtenus pour en tirer des leçons, et réorienter les formes d’actions à venir…

Or je ne vois que des appels à de « grandes » manifestations, à des « grands » meetings, sans jamais exprimer très précisément le but recherché… On dit c’est contre ceci… pour cela… sans jamais préciser plus les choses… Puis à la fin de l’action on aura les communiqués de victoire, même si l’action était complètement à côté de la plaque….

Je pense que nous avons tellement fonctionné sur le reproduction de vieux schémas, qu’avant de trouver des formes d’actions adéquates il va falloir faire des erreurs et des erreurs, et apprendre encore longtemps avant de voir vraiment émerger des résultats notables…

Mais il n’y a plus le choix, on en peut pas éternellement s’user par l’inefficacité…

Bon ce texte est très superficiel.. mais comme des ami-e-s sur Fesse Bouc m’ont sommés à la suite de remarques ironiques de m’exprimer sur la question, je viens de m’exécuter !

Je ne demande pas mieux d’approfondir tout ça , j’ai quelques billes depuis le temps que je réfléchis ça ces questions à la lumière des actions auxquelles j’ai participé ou que j’ai observé…

Merci pour votre attention !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *