L’internet, c’est pas que pour les chameaux !

Toujours à propos de cette caravane…

Dans un tel projet, l’internet devrait être utilisé dès le départ, à la fois, pour le fonctionnement interne et externe ;

En interne ;

Dès le lancement du projet, mettre en place des listes de discussion[1] qui correspondent aux différents groupes de travail, et aux différents niveaux.

On met aussi un annuaire des listes sur internet où chacun-e peut s’inscrire à la liste de son choix ; Sachant que certaines auront des inscriptions libres, et d’autres modérées.

Les archives de chaque liste sont accessibles soit au public soit uniquement aux abonnés, ce qui permet pour quelqu’un qui arrive en cour de route de prendre connaissance de l’ensemble des échanges qui on eu lieu avant son arrivée. Ce qui permet aussi d’archiver les documents échangés une fois l’action terminée.

Un site qui a une partie publique et une partie privée.

C’est ici la partie privée qui nous intéresse. Tout au long de l’action cette partie sera utilisée pour publier, des avis, des documents, des calendriers, des agendas, carnets d’adresse, destiné à l’ensemble de l’équipe. C’est un centre de ressource constamment mis à jour. Cette partie est accessible par un mot de passe.

On aura le souci, pendant le déroulement de l’action de collecter les adresses internet de ceux et celles qui souhaitent être au courant des suites de la caravane. Combien de gens passés par la caravane, et combien d’adresse recueillies ?

Le carnet d’adresse correspond à un trésor de guerre qui va pouvoir alimenter le réseau futur.

Par la suite la constitution d’un ou plusieurs réseaux qui pérenniseront ce qui a été fait, nécessitera de gérer ces adresses au mieux…

Pour ce qui est de l’externe,

Dès que l’action a été envisagée, il fallait ouvrir tout de suite un site avec un journal de bord sur l’avancement du projet. Proposer aux gens qui veulent suivre l’aventure à différent titre, de déposer leurs adresses mails.

L’adresse de ce site ainsi qu’une adresse mail figurera sur tous les documents, produits…

Au fur et à mesure que le projet avançait, on aurait dû avoir accès a des éléments sur les différents partenaires, notamment côté caravanières. Quels sont les associations qui les ont mandaté, quelle est la situation des droits dans leurs pays respectifs, quelques textes de fond sur ces questions. Sans oublier de mettre en ligne au moins des extraits de vidéo genre bande annonce, qui seront montrés pendant la caravane, par exemple.

Dans les jours précédent la caravane, figureront un programme détaillé de ce qui va se passer, et à chaque fois le fameux journal de bord serait là pour montrer comment les choses se déroulent…

Pendant le déroulement de la caravane, il aurait fallu penser que ce site sera regardé par les parties marocaines et algériennes.(Dans la mesure où son existences avait été signalé bien avant) On aurait pu mettre en place quotidiennement un sujet vidéo de cinq minutes sur ce qui s’est passé dans la journée, ainsi que des photos (ce qui a été fait, mais à mon sens de façon trop discrète.. .).

Et après ?

Au niveau local, il y a la mise en réseau de ceux et celles qui désirent continuer à travailler ensemble ; Là encore l’arsenal listes de discussion, sites avec partie publique et privée semblent incontournable.

J’avais dans ce sens écrit une contribution, qui n’est qu’un exemple de ce qu’il serait possible de faire ; je cite :

Dispositif internet pour prolonger « l’effet  Caravane » ;

L’idée générale est de prolonger via internet les dynamiques qui ont vu le jour lors du passage de la caravane à Toulouse

1) Mise en place d’une liste générale de discussion par mail permettant à l’ensemble de l’équipe (Caravanières+accueillant) de continuer à communiquer, échanger collectivement.

2) Possibilité de mise en place de listes de discussion thématiques dans le même esprit. Par exemple une liste sur les questions juridiques, sur les questions de genre, autour de l’islam

3) Suite au passage à l’Apiaf, mise en en place d’un site ressource sur la question du genre. Ce site serait destiné à partager aussi bien des documents textes, images, que vidéo autour de la question du genre autant en milieu scolaire qu’ailleurs. Il sera alimenté collectivement par tout ceux et celles qui voudront y participer.

Ce dispositif peut être mis en route très rapidement, quitte à le développer plus avant par la suite.

Bon, et bien ce sera tout pour le moment, enfin je crois.

Pour finir une explication ;

Une liste de discussion : qu’est-ce que c’est ?

Une liste de discussion, c’est un groupe de personnes qui discutent par email d’un seul et même sujet (une maladie par exemple).
Imaginez deux personnes correspondant par email au sujet de leur maladie, de leur expérience, de leurs craintes, de leur vie.
Une liste de discussion, c’est un peu cela, sauf que le dialogue se transforme en “polylogue”, car ce ne sont plus deux personnes qui s’écrivent, mais tout un ensemble de gens.

Un message posté par un des abonnés ( où toute personne concernée par le sujet de la liste) est reçu par tous les autres abonnés, et chacun peut y répondre soit personnellement, soit de manière ouverte sur la liste (ce qui se fait le plus souvent) ; imaginez la richesse de ces échanges !

Enfin, on peut se retirer à n’importe quel moment d’une liste…

Merci pour tout !

André

[1] Voir en fin du document une explication de la chose, pour avoir plus de détails j’ai des documents ;=}}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *