Un tournage sur la culture dans les quartiers..

Je n’arrive pas à dater… le tournage a dû avoir lieu en 1993 ? ce ne sont que des notes..

Dans l’ été qui suit je démarre avec Marc Marin un documentaire sur la culture dans les quartiers. Nous commençons par couvrir la tournée Racine. L’ association Cavale responsable de la tournée, fonctionne en clan, et il nous sera impossible de s’ y intégrer. Les informations ne nous parviennent pas , nous sommes avertis de rien, nous n’ avons que très peu de réactions aux informations. Pendant le tournage proprement dit  nous aurons parfois le sentiment de tourner contre eux.

Nous sommes des témoins gênant, ils craignent inconsciemment le regard que nous pouvons avoir sur eux. Pourtant lorsque nous leurs présenterons les rushs sous forme de bout à bout, ils seront rassuré, et nous réclamerons les images pour plai­der leurs dossiers auprès des élus. Sur ce tournage nous ne sommes pas que des techniciens, ce qui aurait été rassurant pour eux. Nous sommes aussi des citoyens, qui avons nos points de vues, à aucun moment on nous demandera notre point de vue, ce qui aurait pu être intéressant, pour eux. Le regard extérieur est toujours utile pour une collectivité.

A cette occasion je prends conscience combien l’ évaluation d’ une action culturelle est difficile, et en tout cas facilement mystifiable. Cavale ne s’ en privera pas d’ ailleurs, les échecs seront bien masqués, tout sera bien arrangé pour montrer l’ ex­périence comme un succès. A nouveau quand nous montrerons les images tour­nées, dans les quartiers, ils ne s’ y intéresseront nullement.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *